Fearless !

Écrire, c’est être entre deux mondes : là où rien n’est certain, mais ou tout reste possible

- Naissance des fantômes, Marie Darrieusseq. -

Un concours prestigieux

Si je suis assez avenant, je suis paradoxalement très discret. Aussi, je participe rarement à des concours photos, pour plusieurs raisons.
Le manque de temps, le manque d’inspiration au moment de faire des choix, peut-être un peu de paresse.

Pourtant, il existe un concours que j’affectionne : celui de Fearless Photographers.

C’est un concours international et l’un des plus prestigieux; où peuvent participer les photographes du monde entier.

Je vous laisse vous faire une idée sur le niveau requis pour espérer voir une de ses photos y apparaître.

« Congratulations ! »

Et fin janvier, après ma troisième participation… J’ai reçu un mail tout simple, basique.
Sauf que ce dernier indiquait qu’une de mes photos soumise avait été retenue par le jury !

Il ne s’agit pas encore des awards, cependant cela fait tout de même du bien de constater qu’une de ses idées ait été validée par ses pairs.

J’étais extrêmement content de passer les premiers tours et de me retrouver dans les 60 premières photos de concours.

Cela valide aussi mon évolution technique et artistique depuis plus de trois ans. Il y a fort à parier qu’il s’agit de la première d’une longue série…

Affaire à suivre !

Pour réaliser cette photo lors du mariage de Claire et Kevin en septembre dernier, j’ai anticipé cette dernière.
Avant que les invités ne prennent possession de la salle, je jaugeais comment utiliser au mieux l’éclairage et la profondeur de la salle.

Pour tout vous confier, je discute beaucoup avec mes mariés. Notamment sur la première danse, car j’aime bien connaître un peu leurs inspirations.
Si Dirty Dancing revient de moins en moins souvent, mais reste une valeur sure, quand mes mariés me confient des chansons plus modernes – no offense Patrick Swayze ! – je m’y intéresse fortement.

Pour l’histoire, – vous trouverez le clip ci-après – Claire m’avait glissé que Lovely de Billie Eilish serait la chanson de leur ouverture de bal.
Connaissant la douceur vocale de Khalid qui accompagne la chanteuse, il m’était impossible de ne pas réfléchir en amont aux prises de vues pour rendre hommage aux choix de Claire et Kevin.

Créer des passerelles entre le clip vidéo et la photo

Je ne souhaitais pas faire du copier-coller du clip – cela m’aurait été compliqué ! – mais j’avais mon idée pour y faire quelques clins d’yeux.

De mémoire, j’utilisais quatre boites à lumières avec trois intensités différentes, pour créer du clair-obscur et dessiner l’arrière-plan.
Un peu à l’image de la chanson et du clip, où les plans se mélangent, où l’onirique devient réel, les perceptions un peu floues, je voulais créer une ambiance différente à ce que je fais d’habitude.

L’idée principale était de mettre en avant Claire, qui semble être amoureusement hypnotisée par Kevin, lui-même que l’on devine assez serein et fort pour tenir dans ses bras son amour.
Les zones d’éclairages renforcent les contrastes souhaités et je trouve que l’harmonie entre tous les plans est respectée.

Bien m’en a pris, puisqu’à la fois Claire et Kévin ont adoré leur reportage de mariage, et les admins de Fearless Photographers également !