Le Château de Guilguiffin ? The “so british” place to Be !

Quel délice de retrouver durant ce week-end Pauline & Matthieu. Toutes nos connexions ont démarré à l’écriture de leur premier mail. Et quel message !
C’était évident que nous allions créer de grandes choses ensemble. Après un premier rdv un soir d’été à Paris, le quartier Montorgueil nous offrait son plus beau parfum.
Une douce odeur de vin blanc et de planche de charcuterie nous enivrait pendant que l’on s’apprivoisait.

Au programme, plein de similitudes, de partages musicaux, de futurs projets pros et… un peu de Bretagne. Du Château de Guilguiffin en l’occurrence.

Cap sur la Bretagne !

L’idée globale de notre première rencontre fut simple. Leur avenir semblait se destiner imminemment outre-Manche, et réunir tous leurs proches dans une Bretagne qui leur est chère, était le plus beau des clins d’œil.
L’attention portée à chaque détail – les fleurs, la décoration de table, le cocktail raffiné, les attentions pour leurs convives – est un des éléments que j’ai gardé en mémoire. L’atmosphère particulière de notre première rencontre semblait planer autour de nous.

La douceur qui les caractérise, et en font deux êtres exquis avec beaucoup d’empathie pour leurs prochains, leur fut rendue au centuple par leurs témoins, leurs amis et frangins qui leur réservèrent de sacrées surprises pour la soirée.

A wonderful French Britany wedding

J’attache toujours beaucoup d’importance à traduire en photo ce que je perçois de votre histoire.
Autant vous dire quand Matthieu me confiait être un mélomane très pointu… Je m’attendais à ce que la soirée dansante soit sans concessions.
Aux premières notes de la version extended de Rasputin de Boney M, je savais que notre connexion n’était pas anodine. Un sentiment de satisfaction se dessina sur mon visage car je savais que leur mariage s’était déroulé exactement comme ils me l’avaient décrit.

Parfumé, saupoudré de paillettes “so british”, et tout simplement à leur image, je savais que je les avais parfaitement compris dès le départ.

Photos prises au Château de Guilguiffin, Août 2017

Le fait marquant ?

Pauline arrivant au bras de son papa… Scène peut-être déjà vue et revue, mais tellement forte en émotion. Et d’un niveau photo, j’ai à peine le temps de cadrer d’avoir le bon timing et le bon language corporel des deux, et le tour est joué !

S'il devait en rester une ?

Et bien l’avant dernière ! Cette photo dans l’allée menant au Château fut peut-être une de mes préférées. Je vous laisse deviner pourquoi 🙂

ALERT SPOLIER /
Je les ai tannés “Venez, j’en ai une dernière à faire, elle sera géniale !” malgré l’effervescence sur la piste de danse… Je ne pense pas que ce soit la plus loupées de me photos <3