A propos de DavGemini

portrait de Dav Gemini, photographe de mariage

Né en plein milieu des années 80, biberonné au Club Dorothée au rythme de l’influence nippone, j’ai grandi en périphérie de Paris.
L’image et les mots sont vite devenus mes principaux moyens de mémorisation, et c’est durant mes études de communication que le déclic pour la photo est arrivé.
Des expos, des rencontres, des photos de vacances, ce goût du perfectionnement et des choses folles mais bien faites.

Et le photographe que je suis s’est trouvé au fil des ans. Accepter d’être moi-même.
SPONTANÉ, CURIEUX, FOU, SUBTILE et TENDRE.
Voila ma recette pour raconter votre histoire d’amour en photo.

Si vous voulez savoir
comment suis-je devenu autodidacte ?
C'est par ici !

Ton vrai métier ?

Il y a quelques années, on me demandait : “Mais c’est votre unique activité principale ?”, je prenais un malicieux sourire avant de répondre positivement.
D’abord, parce qu’il a fallu me convaincre que j’étais capable de tout mettre en œuvre pour parvenir, cette question me fascinait autant qu’elle suscitait de l’intérêt.

Toute compte fait, en faisant ma rencontre, le doute n’est plus permis. Au delà des mariages et des histoires de vies que j’ai le plaisir de partager, le sentiment de confiance que je diffuse donne beaucoup de certitudes à mes mariés, aux familles que j’accompagne.
En somme, mon idée est simple avec DavGemini: raconter les scènes que j’ai vécue avec beaucoup de délices visuels, de sorte qu’une personne non présente puisse se dire : “Wow, mais qu’est-ce que j’aurais aimé être là !”

Aux origines...

Avant tout, j’ai commencé la photo à l’avènement du numérique au début des années 2000, sans aucune idée que j’en ferai mon métier 10 ans plus tard.
Cet amour de la photo a démarré sans plan de carrière aussi, j’ai ingurgité énormément d’informations, apprenant sans cesse de mes erreurs et perfectionnant mon traitement photo continuellement.

Au fond, devenir documentaliste était mon métier rêvé. Partager mes photos de vacances fut la première idée pour DavGemini.

Il semblerait que je ne me suis pas trop éloigné du postulat de départ ! À cet égard, je vous partage mes voyages humains que je catalogue quotidiennement dans mon esprit et virtuellement sur mes serveurs.

Une aventure humaine

En bref, c’est ainsi que mon histoire personnelle me permet de mettre énormément de douceur dans mes prises de vue.
S’en dégage une authenticité qui donne du caractère à mes photos, emprunte de douceur féminine et d’énergie masculine.

Vous avez bien lu : finalement j’ai une voix fluette et un grand corps de 185cm !

Mes inspirations pour DavGemini

Vous êtes curieux de mes inspirations ? Voici quelques œuvres (non exhaustives) qui m’inspirent pour DavGemini depuis des années.

Mes films 

PULP FICTION

LE chef d’œuvre de Tarantino. Butch Coolidge, Vincent Vega, Marsellus Wallace. Et une montre en or.

IN THE MOOD FOR LOVE

La B.O m’avait scotchée. Et le film… Quels délices visuels, le scénario tout en suggestion sublime cette histoire d’amour interdit. Et ces plans sous la pluie <3

LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND

Sentenza, Tuco, Blondin. Un western mythique, des dialogues d’une incroyable actualité, une bande son historique. RDV à Sad Hill.

FIGHT CLUB

Combat, chaos, savon. Je suis le sentiment confus de Jack. Mais, crois-moi. Désormais, tout ira bien…

Mes livres

MON BEL ORANGER

Zézé. Son Brésil, un amour paternel trop envahissant, des cris des pleurs. De l’amour familial. Des maux d’enfants calqués sur des maux d’adultes. Chef d’œuvre.

LE JOUEUR D'ECHECS

Czentovic, le robot. Un maître des échecs. Un bateau. Et puis se dresse un virtuose qui a appris pour la vie que les échecs sauveraient son âme en détruisant sa vie. D’une finesse absolue.

LES CHEMINS DE SAGESSE

Le traité du Labyrinthe. Tout est dédale, rien n’est linéaire. Trouver son chemin intérieur pour arpenter les hasard de la vie. Mon portulan.

GARDEN OF LOVE

Une ambiance dingue, un polar sombre. Des fantômes bien présents et un amour fuyant. Un curieux corbeau

Mes films d’animation

ANIMATRIX

Le vrai record du monde du 100m n’a pas la paternité d’Usain Bolt. 9 lettres : DAN DAVIES.

AKIRA

Tetsuo n’y est pour rien. Perdu dans la ville, Grand Tokyo se révèle en lui. La drogue, ce n’est vraiment pas bon.

LOVE DEATH & ROBOTS

L’avantage de Sonnie ? Un vieux démon ? Bonne chasse ? L’Œuvre de Zima ? UNE GUERRE SECRÈTE !!!

ONE PUNCH MAN

10 kilomètres, 100 pompes, 100 abdos et 100 squats. Rendez-vous dans trois ans.

Mes séries

PARKER LEWIS

S’il y a bien un établissement que j’aurais rêvé arpenter ? Oh oui : le lycée de Santo DOMINGO !

MISFITS

Nathan !!!

THE WIRE

Baltimore… 5 saisons, une tension folle, un trafic monstre… La suite de Narcos une décennie avant Netflix ! Et puis Omar et Stringer Bell !

NARCOS

Plata o Plomo ? Le cartel du Sinaloa celui de Medellin? De Pablo à Felix… Merci Netflix !